Madame gloutonne

madamegloutonne

Madame gloutonne
Bougonne
Quand il est l’heure de manger
Et que son repas n’est pas prêt.
Plus question de rigoler,
Mademoiselle tape du pied
Pour qu’on accélère la cadence
Et lui serve sa Pitance.

Madame gloutonne
Bouillonne
Comme une lionne
Au moment d’avaler
Son biberon de lait.
Elle se jette sur la tétine,
Gobe sa dose de vitamine,
Engloutit tout d’un trait,
Quasiment sans respirer.

Madame gloutonne
Est une friponne,
Elle sait déjà attendrir nos cœurs
Avec ses petits pleurs.
Difficile de résister
À cette frimousse à croquer,
Et ne pas lui donner davantage
Quand elle réclame un peu de rab.

Elle, pourtant si fine et si petite,
À peine quelques jours qu’elle existe,
Nous étonne,
D’être déjà une telle gloutonne !

Laisser un commentaire