À toi

A toi poeme

Tu es arrivé sur terre
Dans le ventre de ta mère,
Une première étape
Parfois délicate,
Mais savoir que tu étais là
Rendait tes parents fous de joie.

Déjà aimé,
Déjà chouchouté,
Maman qui prend soin de toi,
Papa qui t’imagine dans ses bras,
Pleins de rêves autour de ta venue,
Pleins de nouveaux projets déjà conçus,
Et une envie impatiente
Que tu sortes de ce ventre !

Ce matin là, pourtant,
La vie en a décidé autrement,
Décidé que ta route ne serait finalement pas là,
Décidé que cette vie n’était pas pour toi.

Tu n’étais pas encore totalement formé,
Mais pour tes parents, tu étais déjà leur bébé,
Tu n’étais pas encore né,
Mais par eux, tu étais déjà aimé.

À toi, petit bébé,
Qui t’en es allé,
À toi, petit bébé,
Qui n’était même pas né…

La vie a fait ce choix,
Pour toi,
Ne lui en voulons pas…
Même si nous ne le comprenons,
Elle devait surement avoir ses raisons.

Sache que tout ce temps passé auprès de toi
Aussi petit soit-il,
Restera à jamais dans le cœur de tes parents,
Comme la plus belle des idylles.

– Pour mon amie, et pour celles et ceux ayant connu la douloureuse épreuve des fausses couches et interruptions médicalisées de grossesse –

2 Commentaires

  1. Boscher dit : Répondre

    Plein de larmes dans les yeux !!! Trop beau Fanny et félicitations pour ta poupée !

    1. Maman dit : Répondre

      Merci beaucoup Anne-So !

Laisser un commentaire